Le Prêt à Taux 0%

Vendre un terrain

Qu'est-ce que le PTZ ?

Le "PTZ" (Prêt à Taux Zéro) est un prêt complémentaire au prêt principal qui est souscrit sans intérêts et sans frais. La bonification est aidée par l'État. Il est accordé, sous condition de ressources, en fonction de la zone de construction, du coût de l'opération et de la composition du ménage, aux personnes qui souhaitent, pour la première fois, devenir propriétaire de leur résidence principale, par exemple pour faire construire sa première maison.

Le Prêt à Taux Zéro peut financer :

  • L'acquisition d'un logement neuf, comme une construction de maison
  • La transformation d'un local en logement
  • L'acquisition ou l'amélioration d'une maison ancienne (Maisons France Confort propose une offre de rénovation de maisons avec sa marque Rénovert)
  • Une opération réalisée dans le cadre d'un contrat de location-accession

L'objectif est d'ouvrir le Prêt à Taux Zéro au plus grand nombre. Avec des conditions très avantageuses pour les primo-accédants :

  • Sa durée totale est de 20, 22 ou 25 ans. Il est constitué d'une période de différé de 5 à 15 ans, durant laquelle le ménage ne paie aucune mensualité sur son PTZ. Plus les ménages sont modestes, plus les conditions sont favorables : la durée totale du prêt et la période de différé sont maximales.
  • Le PTZ est un prêt complémentaire : il sert à financer une partie de votre achat. Il vient en complément du ou des autres prêts, contractés par ailleurs, auprès des banques.
  • Le PTZ est accordé en fonction des revenus : pour bénéficier du Prêt à Taux Zéro, il ne faut pas dépasser un plafond de revenus, défini en fonction de la taille du ménage et de la localisation du bien à acheter.
  • Le PTZ est destiné à acheter sa première résidence principale.

Le PTZ concrètement

Un couple sans enfant à Brest souhaite faire construire sa maison (Terrain + Maison) de 200 000€ au Mans (Zone B2), ses revenus sont de 3200€/mois. Ils sont éligibles au Prêt à Taux Zéro. Ils ont le droit à un PTZ de 61 600€ avec un différé de remboursement de 5 ans.

Plus d'informations sur le site du Ministère www.territoires.gouv.fr ou dans les ADIL : www.anil.org

Prenez contact avec un conseiller

Les articles qui pourraient vous intéresser

Prêt Épargne Logement (PEL)

Principe Le prêt est accordé par votre établissement financier après une phase d'épargne sur un compte épargne logement ou un plan d'épargne logement. Condition d'utilisation du prêt Le prêt peut permettre notamment : L'achat et la construction d'un logement, résidence principele ou secondaire, neuve ou ancienne. Le financement de travaux ou amélioration du logement principel. Montant et durée du prêt : Le montant maximum du prêt est de 92 000 €, et sa durée est de 2 à 15 ans. En cas de cumul de compte épargne logement (CEL) et PEL détenus par un même titulaire, le montant maximum du prêt peut atteindre 92 000 € et ces prêts doivent être consentis par le même établissement. Contactez-nous ou votre établissement bancaire pour plus de renseignements. Prenez contact avec un conseiller
Lire la suite

Investissement Locatif et Dispositif Pinel

Description de la Loi Pinel Afin de redynamiser le secteur de l’immobilier et de promouvoir la construction de nouveaux logements dans des zones à faibles offre foncière, la loi Pinel offre un dispositif de défiscalisation immobilière. Elle dispose de nombreux avantages et permet aux particuliers de bénéficier d’une importante réduction d’impôts sur leurs investissements tout en constituant un patrimoine immobilier. Qui peut en bénéficier Tous les contribuables domiciliés en France qui acquièrent entre le 1er Septembre 2014 et le 31 Décembre 2016 un logement neuf (ou en l’état futur d’achèvement) peuvent en bénéficier. La condition est que les caractéristiques thermiques et la performance énergétique du logement soient conformes à la RT 2012 ou au label BBC 2005. Types de logements concernés La loi Pinel concerne les logements suivants : Les logements neufs ou en l’état futur d’achèvement acquis entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2016. Les logements ayant pour destination la location et qui seront la résidence principale du locataire. Les anciens logements qui auront fait l’objet d’importants travaux de réhabilitation et de rénovation. Les logements conformes aux normes thermiques en vigueur (RT 2012 ou label BBC 2015), respectant les caractéristiques thermiques et le niveau de performance énergétique globale. Avantages de la loi Pinel 1. Des avantages fiscaux liés à la durée La loi Pinel permet une réduction d'impôt allant jusqu’à 21% du prix d'acquisition du logement avec un plafond de 300 000 € (prix d’achat + frais de notaire) d'investissement et deux logements par an. La réduction d’impôt sur le revenu peut atteindre jusqu’à 6000€ par an pendant 9 à 12 ans. Un taux de défiscalisation proportionnel à la durée de l’engagement est alors appliqué pour chaque durée de location, il est de : 12% pour un engagement de 6 ans; 18% pour un engagement de 9 ans; 21% pour une prorogation sur 12 ans. 2. L’avantage de pouvoir louer à des proches A condition qu’ils ne fassent pas partie du patrimoine fiscal du propriétaire, ses descendants (enfants) ou ascendants (parents) peuvent accéder à la location depuis le 1er janvier 2015. Conditions de la loi Pinel Pour bénéficier des réductions d’impôts il y a quelques conditions à respecter : 1. Á l’achat du bien immobilier Une limite à 300 000 euros par an et pour un maximum de deux investissements du montant total d’argent investi. 30 mois après la signature de l’acte d’acquisition, les travaux doivent être achevés quand il s’agit d’un logement acquis en l’état futur d’achèvement. Dans le cas d’un logement fait construit par l’investisseur, les 30 mois de travaux suivent la date d’obtention du permis de construire. La mise en location doit être faite au maximum 12 mois après la remise des clés. 2. La location du bien immobilier Si l’investisseur met son bien en location, cela doit être à titre de résidence principale. 2 durées d’engagement sont au choix : 6 ou 9 ans avec la possibilité de prolonger sur 12 ans. Le plafonnement de loyers imposés, calculé au mètre carré et qui varie selon la zone géographique où le logement est situé, est tenu d’être respecté. En fonction de la zone géographique et de la composition du foyer, les ressources des locataires ne doivent pas dépasser un certain plafond. Zonage géographique Vous pouvez vérifier sur le site www.territoires.gouv.fr la liste des communes bénéficiaires, elles sont situées dans les zones A, A BIS et B1 ainsi que dans la zone B2 pour les communes ayant obtenu un agrément spécial de la part de la préfecture. Prenez contact avec un conseiller
Lire la suite